Peut-on réduire le stress en quelques respirations ?


Le stress provient de pressions multiples . Elle peut avoir différentes expressions et effets dans le corps. Vous savez qu'il y a le stress positif qui nous donne de l'énergie, et le stress qui nous "plombe". Il est facile de faire la différence : l'un nous plongera dans un automatisme de survie, et l'autre nous amène à des réactions propres à chacun : se battre, s'enfuir ou s'épuiser.


Aujourd'hui le stress existe plutôt sur l'aspect psychologique : rendre des comptes, surchage de travail, multitasking, faire des présentations, conflits, ressentiments, paroles non franches... Vous avez surement une liste infinie de se sentir stressé. Et si cela pouvait être une question de point de vue ? Existe t'il des antidotes ?



"J'ai vécu des choses terribles dans ma vie, dont certaines se sont réellement réalisées".

Mark Twain



Comment commence le stress ?


Notre cerveau produit 60 000 idées chaque jour, bien que nous ne le remarquions pas. Nous prévoyons constamment toutes les éventualités: ce que nous allons manger ce soir, que nous arrivions à l'heure, ce que nous allons faire avec les amis, qu’acheter au supermarché, ce que les autres penseront de nous, à l’éventualité de ne pas aller à cet anniversaire, ce qui se passera si nous sommes honnêtes ou francs avec quelqu’un ... et la liste peut continuer.


Vous connaissez cette voix/voie interne dont nous ne sommes souvent pas conscients ? Elle nous murmure: « je ne pourrais pas accomplir cela. Je ne suis pas jolie... » Souvent ces pensées se nourrissent du passé, de notre expérience. Notre cerveau nous rappelle les erreurs, les échecs, les moments de honte et les restes de culpabilité. Aucun de nous n'est à l'abri des pensées négatives qui viennent du plus profond de nous-même. Elles limitent notre pouvoir personnel par le doute et la peur.


Le cerveau est compulsif, créant toutes ces préoccupations sur le passé et le futur, mais jamais dans le moment présent. Il peut même inventer des situations, créer des possibilités futures. Tous ces «qu’est-ce qui se passerait si». C'est comme planifier votre chemin dans un labyrinthe lorsque vous en n’avez même pas un aperçu général. .


Ce qui rend la tâche peu aisé, c'est que ces pensées limitantes, dépréciatives, sont invisibles et impalpables. Il existe des façons plus optimales d'être, car le stress répété dans la durée est corosif dans tout le fonctionnement interne du corps. Des traces de périodes de stress sont visibles dans le corps parfois même 3 ans après le passage de l'époque difficile. Le corps a une mémoire.




Comment changer quelque chose que vous ne pouvez ni voir, toucher ou sentir?


Nous ne sommes pas nés avec un mode d'emploi pour comprendre comment bien utiliser notre cerveau, selon Idriss Aberkane neuroscientifique, les potentialités sont immenses, mais nous en utilisons une toute petite partie. Heureusement pour nous, nous pouvons changer le contenu de nos pensées grâce à la neuroplasticité. Donc "je suis comme ça un point c'est tout", n'est pas une excuse pour ne pas évoluer.


C'est ce qu'on appelle la méditation. Ce mot semblait poussiéreux mais grâce auxx recherches scientifiques, elle est démystifiée et les mentalités évoluent. Peu importe le nom qui lui est attribué, ce qui importe ce sont les bienfaits qu’ils vous apporteront. Vous vous rencontrerez, découvrirez une plus grande partie de vous, et des possibilité incroyables pour gérer les émotions, cultiver des qualités fondamentales ou encore des capacités souhaitables.


On compare souvent en méditation le cerveau avec un petit singe fou qui saute de branche en branche et qui ne souhaite pas se poser. Il faut être un peu malin pour l'amadouer, et apprendre à guider et canaliser cette puissante énergie.


Il est important de commencer petit pour grandir étape par étape. Simplement d'abord de se reconnecter à son souffle et de faire une pause. De regarder les pensées qui nous traversent tel un témoin, comme lorsque l'on regarde traverser les nuages dans le ciel.


La méditation Mindfulness ou Pleine Conscience apprend à simplement rester centrer sur le souffle, y revenir lorsqu'on pert son attention. Et si vous pensez que ce n'est rien faire, observer un peu dans le corps si les émotions n'ont pas d'effets sur vous ! Observez les sensations dans le corps quelle que soient les émotions qui émergent, pensées, etc. Voici une étude finoise sur la signature des émotions dans le corps, en mettant en évidence les différences de température selon les émotions / pensées.


Les mauvaises excuses pour ne pas méditer


Au départ c'est très difficile car ce processus enclenche des modifications structurelles et fonctionnelles du cerveau. Changer demande de l'énergie, de la perspicacité, mais surtout de la régularité. Des changements sont visibles dans le cerveau au bout de 8 semaines seulement, avec une pratique quotidienne de 10 à 20 minutes.


Cela est peut être confrontant de faire face aux pensées qui surgissent dans notre paysage mental. Souvent on réagit au quart de tour et on a tendance à croire et suivre tout ce que nous dit le mental. Quand on médite, ce n'est pas que les pensées augmentent, mais qu'on se rend compte de l'étendue des dégâts.


Il peut alors être difficile de rester calmement immobile, le mental résiste à se recentrer, car il aime les distractions et les sollicitations externes. Se discipliner, c'est pas trop son truc. Il faut passer par là pour qu'ensuite le singe fou dans notre mental se calme et commence à collaborer. C'est comme si on lui donne un travail en commençant par 5 minutes d'attention profonde, puis par la suite, il s'habitura et pourra faire plus et pourquoi pas 20 à 30 minutes.


Je me souviens de ces pensées au début : « Pourquoi devrais-je rester assis sans rien faire pendant dix minutes ? C'est une perte de temps parce que, au lieu de cela, j'aurais pu faire beaucoup d'activités. Est-ce vraiment utile ? Comme chaque seconde compte dans une journée et je cherche déjà du temps supplémentaire pour faire mes activités, le temps manque cruellement pour méditer. »


Il n'y a pas de méditation râtée ou réussie, c'est simplement le fait de se recentrer sur le corps, le moment présent qui compte. Car à chaque fois que vous revenez sur le souffle, vous reprenez conscience, et une connexion immédiate avec l'instant présent, sur laquelle on peut influencer uniquement.




La méditation réduit le stress mais pas que !


Le Mindfuless a émergé en Occident car elle est bien adaptée au mode de vie moderne. Chez Google par exemple, les employés partent faire une marche méditative, ou prennent une pause pour méditer, faire une activité physique, du yoga etc. C'est la première étape pour état d'esprit et du corps plus optimal.


Il n'existe pas qu'une seule solution ni un seul type de méditation ! Comme les émotions, chaque entrainement de l'esprit a une signature particulière dans le cerveau. Méditer permet une réduction significative du stress, mais pourra venir aussi cultiver l'attention, l'accomplissement, la clarté d'esprit, l'altruisme, la collaboration, le leadership etc.


Egalement, dans notre ADN, au bout des chromosomes, il existe des petites structures, appelées télomères, qui se raccourcissent progressivement et dont la longueur pourrait être liée à l’âge. Avec la pratique de méditation, le processus de désintégration ralentit et même se re-créé, donc physiologiquement on devient plus jeune !


Quelques petites phrases à vous rappeler afin de vous excercer dans les moments plus simples afin de mieux appréhender les moments challengeants :


Il existe toujours une solution.


Je peux le faire.


Le bonheur existe à l'intérieur.


La seule chose sur laquelle j'ai le contrôle est ma façon de percevoir et agir.


Et vous quelles sont vos inspirations pour avancer ? Comment faites vous face au stress ?


Pauline

Créatrice du studio Home Yoga Paris



47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Studio de Yoga

Partenaires

Liens

Autres

​8, rue des Acacias 75017Paris, France

Métro : Argentine / Charles de Gaulle

  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook

​© 2020 par Home Yoga & Bien Être